Le cimetière de Morne-à-l’eau

Au coeur de Grande-Terre, la petite ville de Morne-à-l’eau doit sa réputation internationale grâce à son cimetière. Tel un amphithéâtre, les quelques 1 800 tombes s’établissent en étage, décorées de carreaux noirs et blancs.

En plein coeur de la commune de Morne-à-l’eau, impossible de passer à côté de ce cimetière sans s’y arrêter tant il est atypique. Ce cimetière est d’ailleurs classé monument historique.

Ici, ne vous attendez pas à trouver les habituelles tombes en marbres ou en granit. En effet, chaque sépulture est ornée de carreaux de carrelage blanc et noir, tel un damier. Certaines s’accordent même une petite fantaisie avec des carreaux que l’on trouve habituellement dans nos salles de bains.

Comme chaque visiteur, nous avons tenté de trouvé une explication à ce décor si singulier. Malheureusement, notre question est restée sans réponse. Seules quelques hypothèses tentent d’expliquer cet ornement. La plus probable serait que ces carreaux symboliseraient le Yin et le Yang opposant ainsi la vie et la mort. D’ailleurs le blanc étant la couleur du deuil en Afrique et le noir celle en Europe, ce damier associerait ces deux couleurs de deuil.

Cimetière de Morne-àl'eau

Lors de notre visite, nous avons fait la rencontre de trois chiens installés sur l’une des tombes. En nous approchant, les chiens nous ont clairement fait comprendre que nous n’étions pas les bienvenus sur cette zone en nous montrant les crocs. Mais dès que nous nous sommes reculés, les chiens se sont tranquillement réinstallés sur « leur tombes », surveillant de loin nos déplacements. Nous n’avons pas eu d’explications concernant cette anecdote mais nous avons imaginé que, peut-être, ils veillaient sur leur défunt maitre. Le mystère reste entier et nous sommes restés songeurs sur cette rencontre un peu particulière…

 

En résumé :

  • Adresse : rond-point de la N5, à Morne-à-l’eau.
  • Site internet : cliquez ici.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :