Le Parc Güell

On vous l’a présenté brièvement dans notre article Barcelone & Gaudí mais comme c’est l’un des endroits que l’on a préféré à Barcelone, on se devait de vous le présenter plus en détail.

C’est une des oeuvres majeures de Gaudí et pour cause, on a l’impression d’entrer dans un monde merveilleux lorsque l’on rentre au sein de ce parc : l’architecture des bâtiments imaginés par Gaudí se mèlent à la nature de cette colline verdoyante. En effet, le célèbre architecte catalan s’est inspiré de la nature pour ne pas dénaturer la beauté des lieux : pari réussi !

 

On a visité ce parc en deux fois : une première fois pendant laquelle nous avons visité la partie gratuite puis nous y sommes retourné deux jours plus tard pour visiter la partie payante.

La partie gratuite du parc Güell :

Bien sûr ici, vous n’aurez pas le privilège d’accéder aux bâtiments les plus connus du parc Güell comme la terrasse avec son banc multicolore mais cette partie du parc mérite d’être visitée ne serait-ce que pour la vue panoramique qu’offre le sommet de la colline, si vous avez le courage de grimper tout là-haut.

 

Vous y aurez d’ailleurs un excellent point de vue sur une autre oeuvre de Gaudí : la Sagrada Familia !

sagrada familia vue du parc güell

Outre ce superbe panorama, vous pourrez admirer, tout au loin de l’ascension de ce parc, de très jolies maisons, au son des nombreux musiciens qui assurent l’ambiance musicale du parc.

 

Si vous voulez pique-niquer à Barcelone, c’est l’endroit idéal !

parc Güell
Petite pause au sommet

La partie payante :

Pour éviter de faire la queue, on vous conseille de réserver vos billets coupe-file sur internet. Autre astuce : il existe plusieurs entrées à cette partie du parc, nous sommes passés par la partie gratuite pour accéder à l’arrière de la célèbre terrasse évitant ainsi la queue de l’entrée principale (au niveau du rond vert) :

plan-parc-guell.png

Nous sommes donc arrivés sur la célèbre terrasse entourée d’un des plus long banc du monde : ses mosaïques multicolores et ses ondulations lui donne l’air de serpenter autour de nous. Impossible de passer par ici sans se photographier sur ce célèbre banc, mais pour cela il vous faudra faire preuve de patience, surtout, si comme nous, vous devez attendre que les personnes déjà assises sur le banc réussissent enfin à faire LE selfie parfait qui obtiendra le plus de « likes ». Bref, ce banc nous aura valu une bonne crise de fou rire à essayer d’imiter les multiples « duke face » qu’on a pu voir sur ce banc !

D’ici, on a déjà une superbe vue sur Barcelone et sur l’entrée du parc Güell avec ces deux bâtiments qui semblent être fabriqués à partir de pain d’épices :

De là des escaliers nous mènent, tout d’abord, à une fontaine où règnent la fameuse salamandre multicolore :

Puis nous arrivons sous la terrasse, on accède alors à la salle hypostyle : des dizaines de colonnes s’imposent et lorsque nous levons la tête nous apercevons de jolies mozaïques :

Sur le côté, nous accédons à d’autres colonnes qui ressemblent à des troncs d’arbres et qui cachent en fait tout le génie de Gaudí : ces colonnes servent en fait à récupérer l’eau de pluie assurant ainsi un arrosage écologique du parc !

Pour conclure, par sa magie, le parc Güell reste l’un de nos endroits préférés à Barcelone.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :